Agence web créative 44

Menu

Changer de prestataire pour votre site WordPress

Vérifiez vos obligations actuelles

Vérifiez votre contrat webAvant d’envisager de changer de prestataire, vous devez prendre des précautions. La première chose à faire est de vérifier la date de fin (ou date anniversaire) de votre prestation en cours, ainsi que les Conditions Générales de Vente de votre prestataire pour connaitre le délai de dénonciation.
En effet, la plupart des prestataires imposent un délai minimum que vous devez respecter pour dénoncer votre contrat. Si vous ne respectez pas ce délai, vous prenez le risque de voir appliquer une clause de tacite reconduction. Dans ce cas, tout dépendra de la bonne volonté de votre prestataire.

Récupérer son site web ou en créer un nouveau ?

En fonction de votre réponse à cette question, la procédure sera différente. Si vous avez décidé de faire créer un nouveau site internet par votre nouvelle agence, assurez-vous que votre site actuel restera en ligne le temps que ce nouveau développement soit prêt à être publié. Sans quoi, vous risqueriez de perdre votre référencement naturel.
Si vous voulez confier votre site actuel à un autre prestataire, assurez-vous qu’il ait le temps de faire la migration.

La suite de cet article concerne justement la migration de votre site existant.

Que faut-il vérifier avant de commencer ?

Nous avons déjà évoqué les engagements qui peuvent vous lier à votre prestataire.

1) Votre Nom de domaine (NDD)

Votre nom de domaineIl faut maintenant effectuer des vérifications sur votre Nom de domaine.
Nous vous recommandons le site officiel de l’autorité de régulation de l’Internet, l’ICANN : https://whois.icann.org/fr
Dans la zone de recherche, vous saisirez votre nom de domaine (sans son extension).

Exemple : web-ia.com le résultat vous donnera de précieuses informations :
(certaines informations peuvent être masquées, mais les celles qui sont lisibles sont souvent suffisantes.

Information de contact de votre Nom de domaine

La première information qui nous intéresse c’est le contact du titulaire (ici : Organisation WEB IMAGES ASSOCIÉES) il indique qui est le titulaire du domaine. Vérifiez que c’est bien vous ou votre entreprise qui êtes ce titulaire.

Deuxième information importante :
Le Bureau d’enregistrement. Pour nous il s’agit de : GANDI SAS http://www.gandi.net
C’est à ce bureau d’enregistrement (appelé aussi REGISTRAR) que vous pourrez vous adresser en cas de litige, pour qu’il vous indique une éventuelle procédure administrative ou juridique à suivre.

Le registrar et la date de renouvellement de votre NDD

Troisième information utile :
Dates importantes
Date de mise à jour : 2018-06-27
Date de création : 2014-06-16
Registrar Expiration Date: 2021-06-16
La plus importante étant la Registrar Expiration Date, qui indique ici que le domaine devra être renouvelé le 16/06/2021. Attention, certaines opérations, tel que le transfert du nom de domaine peuvent ne pas être autorisé dans le mois précédent sa date de renouvellement.

En résumé pour votre Nom de domaine :

– Vérifiez qu’il a bien été déposé en votre nom, vous devez en être le titulaire. Si ce n’est pas le cas, et même en dehors de toute procédure de déplacement de site, demandez à votre prestataire de vous déclarer (vous ou votre entreprise) en tant que REGISTRANT.
– Vérifiez la date de renouvellement et prévoyez plusieurs semaines à l’avance vos éventuels transferts ou migrations.

2) La propriété de votre site web

Dans le cadre de la prestation que vous avez conclue avec votre prestataire actuel, vous devez vérifier que le site qu’il a développé pour vous vous appartient. Si c’est bien le cas, il devra vous fournir une sauvegarde de tous les fichiers de votre site et une sauvegarde complète des Bases de données de votre site.

Attention : certains prestataires vous ont fait accepter de la location, vous êtes engagés sur plusieurs mois, voire plusieurs années et vous réglez des mensualités à un organisme financier. S’agissant de contrat de location, ils ne vous restitueront rien ! Le commercial avait pourtant avancé comme argument au moment de la vente : « Nous faisons votre site gratuitement, vous payez juste la maintenance … ».

Exemple catastrophique : Des clients souhaitant récupérer leur site auprès de leur prestataire (des sous-traitants « locaux » d’un organisme bien connu « au nom de pages colorées » ☹ ), ont contacté le support technique qui leur a expliqué qu’il n’y aurait aucun problème. Que le client aurait 2 mois à la date de fin de contrat pour migrer tranquillement. De fait, le client a dénoncé son contrat, mais à la date fatidique, il a reçu ses codes de transferts de nom de domaine, le site a été dépublié et lorsqu’il a réclamé ses fichiers et la base de données, ce n’était pas prévu au contrat. Résultat pour ce client : plus de site actif, la perte de son référencement et surtout le coût imprévu d’une refonte d’urgence de son site. Bien entendu, ce type de contrat étant bordé juridiquement, et malgré des tentatives de procédure de groupe, il y a peu de chance d’obtenir réparation.

En résumé :

A) Effectuez les vérifications
B) Planifiez la migration avec votre nouveau prestataire et vérifiez ses besoins
C) Prévenez votre prestataire actuel (dénoncez votre contrat dans les temps)
D) Synchronisez la planification de cette migration entre votre ancien et votre nouveau prestataire

Si vous décidez de nous confier la gestion de votre site internet, nous pourrons vous aider dans vos démarches. N’hésitez pas à nous contacter.