Agence web créative 44

Menu

5 règles pour une bonne rédaction web

redaction webL’importance de la rédaction web lors d’une stratégie de visibilité sur internet n’est plus à démontrer. Néanmoins, nous pouvons toujours essayer d’améliorer notre rédaction pour satisfaire à la fois les premiers concernés : vos lecteurs, mais également les moteurs de recherche connus comme étant des obsédés textuels.

Plusieurs règles éditoriales sont conseillées et à respecter lors de la rédaction web, nous vous rappelons uniquement 5 règles importantes à nos yeux : un sujet par page, un contenu adapté, un contenu structuré, un contenu pertinent, un contenu illustré. C’est parti !

Un sujet par page

Pour ne pas perdre vos visiteurs en cours de lecture et dans une optique de lisibilité et de logique des contenus, il faudrait mieux opter pour des pages mono thématiques.

On entend souvent dire, une page, un mot clé. Cette affirmation est un peu exagérée. On ne va pas utiliser une seule expression, au risque de tomber dans la suroptimisation, mais bien des expressions du même champ lexical, des synonymes…. Il faut juste avoir à l’esprit qu’on traite plus facilement un sujet par page, un thème par page. Si vous avez plusieurs thèmes, créez plusieurs pages, cela sera d’autant plus bénéfique pour votre référencement.

Un contenu adapté à votre cible

cibleVotre site s’adresse t’-il aux seniors ? Plutôt aux jeunes ? Hommes ou femmes ? Experts ou amateurs d’un domaine ? …. Il faut bien identifier votre cible pour savoir quel langage employer. Le contenu doit être adapté à votre cible et pas l’inverse : votre cible ne s’adaptera pas à votre contenu. Lors de la rédaction web demandez-vous si le lecteur cible va pouvoir comprendre vos propos. Utilisez-vous des abréviations ? Des termes techniques… ? Adaptez votre langage ! Si votre article n’est pas compris dès le début, vous risquez un gros taux de rebond 🙂

Un contenu pertinent

Un contenu qui n’intéresse personne n’est pas important. Sa durée de vie est limitée, la satisfaction du lecteur est réduite. Rédigez uniquement des articles qui ont du sens, des articles qui apportent quelque chose à l’internaute : une information, une nouveauté, une explication…  Rédiger des articles uniquement dans un but de référencement (donc uniquement pour les robots), va déplaire à vos lecteurs qui ne vont trouver aucun intérêt. Votre image sera mise en jeu. Vos articles peu qualitatifs vont nuire à votre expertise, à votre professionnalisme, au risque d’être associé à une source d’informations inefficace.

Un contenu structuré

contenu structureNous l’avons vu, votre contenu est rédigé pour plaire, convaincre, satisfaire vos lecteurs, mais également les moteurs de recherche.  Mais un contenu structuré va plaire d’autant plus à vos deux cibles, votre article structuré sera plus facile à parcourir qu’un gros pavé de texte ! Les lecteurs et les moteurs de recherche sauront à tout moment quel est le fil conducteur, où se situent-ils… N’oubliez pas qu’en ligne nous avons plus souvent une lecture de survol, qu’une lecture linéaire. Les internautes sont pressés, il faut leur offrir un article facile à suivre !

Un contenu illustré

On dit qu’une image vaut mille mots. Pas pour les moteurs de recherche, mais surement pour les internautes 🙂 . Illustrez vos propos pour que ça soit plus lisible, et plus compréhensible. Un contenu structuré et illustré c’est plus agréable à lire qu’un vieux bloc de textes. N’ayez pas peur de mettre un peu d’images dans vos articles. Attention tout de même à ne pas en abuser, et à utiliser des images en relation avec vos propos.

14 Commentaires

  • Jérôme@Agence web Strasbourg /17 mai 2013 at 7 h 26 min

    Haha merci Alexandra, ton article tombe à pic ! Je devais justement faire quelques reco à un client concernant la création d’un nouveau site ce matin. L’article ira parfaitement illustrer la partie contenu et rédactionnel du document 😉

    Le point numéro 2 est souvent zappé par les professionnels. Ils sont tellement dans leur business qu’ils oublient d’utiliser des mots simples adaptés à leur cible si bien qu’un avocat a du re-faire tous les textes de son site la semaine dernière :s

    Répondre
  • Anna@Kit Pinceaux Maquillage /17 mai 2013 at 7 h 40 min

    On m’a parlé de 2 mots clés maximum par page pour permettre au moteur de bien comprendre la thématique traité sans trop s’enfermer.
    Aérer son contenu avec des listes à puces et des images comme évoqué est aussi un moyen de faciliter la lecture et donc d’améliorer l’expérience utilisateur.

    Répondre
  • Rom@jeux d'alcool /17 mai 2013 at 7 h 59 min

    Hello,

    On le répétera jamais assez je pense mais ‘ the content is Kink’ c’est clair !
    Des fois dur à faire mais ‘un sujet par page’ est plus qu’essentiel pour ne pas perdre les moteurs de recherche et la compréhension de la page par le bot…

    Au final ce sont des choses relativement simples à mettre en place au sein d’un site, mais encore faut-il le faire ! Un contenu unique + + image + pertinence est le gros du travail est fait ^^ 🙂

    Répondre
  • Alexandra /17 mai 2013 at 8 h 12 min

    @Jérôme : contente que j’aie pu aider 🙂 – même sans le savoir !

    @Anna, désolée, mais je ne suis pas d’accord avec l’affirmation 2 mots clés par page. Ça, c’est plus comme un mémo technique 🙂 Je reste sur ma position : un thème par page, et des mots clefs du même champ lexical 🙂 . Par contre, toute a fait d’accord avec la liste à puces

    @Rom : Yes, the content is KING 🙂

    Répondre
  • Alexa@rédaction Web /27 mai 2013 at 16 h 37 min

    Côté contenu, l’idéal c’est de créer des nouveaux contenus au minimum une fois par semaine. Il permet plus de visibilité tout en améliorant le référencement, et permet plus de lecteurs fidèles.

    Répondre
  • Christophe@Je corrige vos fautes /29 mai 2013 at 15 h 48 min

    Super, je vais passer cela à un de mes clients qui comprendra peut-être ce que je cherche à lui faire comprendre.

    Répondre
  • Valers /19 juillet 2013 at 7 h 36 min

    Trés bon article qui s’auto illustre par sa clareté et l’unicité de son message. Je tente de mettre en oeuvre dés ce matin.

    Répondre
  • Guillaume@CounterWords /13 août 2013 at 16 h 02 min

    Un très bon résumé. J’insiste toujours sur la structure avec mes rédacteurs. Toujours faire un plan avant, permet de mieux savoir “l’histoire” que l’on va raconter.

    Répondre
  • mariza@mathématiques /23 octobre 2013 at 10 h 56 min

    il n’est pas toujours aisé de faire un bon contenu qui peut plaire aux lecteurs et aux moteurs mais en lisant ces conseils on peut vraiment atteindre notre objectif tout en apportant plus de visibilité à notre page web. Et concernant les images, je suis du même avis car cela peut aider le lecteur à bien comprendre le sujet et très rapidement.

    Répondre
  • FASSIA /16 novembre 2013 at 17 h 07 min

    Je suis rédactrice web offshore francophone depuis quatre ans de cela et je suis d’accord et convaincu de ton point de vue. Un contenu adapté à la cible visée, un contenu répondant aux besoins de la cible visée, un contenu reflétant un plan et donc concis sont les éléments clés faisant de votre rédaction une réussite auprès des lecteurs de la toile.

    Répondre
  • redacteur web madagascar /3 mars 2014 at 13 h 26 min

    Merci pour tous ces conseils. La base est donc d’avoir un contenu de qualité qui respecte ces cinq points. A mon avis, on peut déjà améliorer notre façon d’écriture en bien respecter ces 5 règles.

    Répondre
  • François /29 avril 2014 at 13 h 50 min

    Les personas, ou les profils des lecteurs du site sont effectivement essentiels. C’est pourquoi les experts conseillent de suivre régulièrement le trafic du site, de vérifier les pages les plus visualisées, de regarder l’évolution du taux de rebond, …. Cela permet d’analyser de près le comportement des visiteurs et d’adapter les prochains articles à leurs attentes.

    Répondre
  • Rédaction web /30 avril 2014 at 14 h 57 min

    Avoir un site web ne suffit pas pour être visible sur le net, cela repose sur une rédaction bien étudiée surtout du point de vue contenu et ainsi que le choix des outils. Merci, cet article est très utile.

    Répondre
  • LAPLUME /28 octobre 2014 at 11 h 20 min

    Bonjour. Merci pour cet article. Pour bien rédiger : il faut mettre la cible au coeur de la rédaction. Comment elle est ? Qui elle est ? Qu’est-ce qu’elle veut ? Il faut répondre aux 5W ? Il faut aussi l’impliquer dans le texte. En tout cas, cet article est fort intéressant.

    Répondre

Laissez un commentaire